27-06-08

Prisonniers politiques

 

 askatasuna1

A la date de ce vendredi 20 juin 2008, ce sont 163 prisonniers politiques basques qui sont incarcérés dans les prisons de l'Etat français. Ils sont dispersés sur 34 sites différents, dans tous les coins de l'hexagone

Txalaparta (Source Etxerat)

AGEN

1. BARENECHE Mizel 21 646 Benafarroa

AGEN emakumeak

2. GALARRAGA Saroia 21 753 Lapurdi

ANGOULÊME

1. GARAY Cédric 16 266 Benafarroa

BOIS D'ARCY

1. FERNANDEZ IRADI Juan Ibon 70 493 Gipuzkoa

2. GARATE GALARZA Luis Enrique 71 315 Araba

3. IPARRAGIRRE GALARRAGA Iker 72 281 Gipuzkoa

4. PEREZ SUSPERREGUI Xabier 72 601 Gipuzkoa

5. Alberto SAAVEDRA MARTINEZ 67 294 Bizkaia

BORDEAUX GRADIGNAN femmes

1. ARAMENDI LANDA Marian 61 580 Gipuzkoa

2. GUIMON Laurenxa 61 636 Lapurdi

BORDEAUX GRADIGNAN hommes

1. ALCANTARILLA MOZOTA Peio 61 041 Gipuzkoa

2. EIZAGUIRRE URANGA Julen 61 581 Gipuzkoa

3. ESPARZA LURI Iñaki 61 697 Nafarroa

4. SAGARZAZU GAZTELUMENDI Ramón 59 579 Gipuzkoa

CHÂTEAUROUX M.A

1. NEGRETE ORTEGA Mikel 6 960 Lapurdi

2. Jean-Marie SAINT-PÉE 6 995 Benafarroa

3. ( OXARANGO Xabier) ------ Lapurdi

FLEURY MEROGIS M.A.H

1. AGINAKO ETXENAGUSIA Asier 331 355U D1 Bizkaia

2. AGIRRE GOÑI Ekaitz 359 054B D3 Gipuzkoa

3. AGUIRRESAROBE OLAGOY Eneko 324 724M D1 Gipuzkoa

4. ALCALDE ECHEANDIA Gotzon 347 264M D5 Bizkaia

5. ALMANDOZ ERVITI Jose Miguel 348 629V D3 Nafarroa

6. ARANIBAR ALMANDOZ Ioseba Antón 359 055C D5 Nafarroa

7. AROZENA EIZAGIRRE Haimar 355 661P D5 Gipuzkoa

8. BENGOA LOPEZ DE ARMENTIA Asier 362 427T D5 Araba

9. BERISTAIN GUTIERREZ Iker 359 056D D5 Bizkaia

10. BILBAO ARESTI Eneko 353 998F D5 Bizkaia

11. CARASATORRE ALDAZ Juan Ramón 350 749Z D3 Nafarroa

12. CARDAÑO REOYO Aingeru 359 053A D1 Bizkaia

13. CEBERIO AYERBE Jose 329 423U-D3 Gipuzkoa

14. CORTAZAR GARCIA Aitor 327 634Z D3 Araba

15. ESTEVEZ PAZ Juan Carlos 331 354T D3 Gipuzkoa

16. GARCIA GONZALEZ Jose Juan 359 242F D3 Bizkaia

17. IGARTUA ECHEVARRIA Igor 358 542V D1 Bizkaia

18. LOPEZ DE LACALLE GAUNA Alberto 366 502X D1 Araba

19. LOPEZ PEÑA Xabier 366 077K D1 Bizkaia

20. LORENTE BILBAO Aitor 360 507F D3 Bizkaia

21. OLARRA GURIDI Jon 363 299R D5 Gipuzkoa

22. OTEGI UNANUE Mikel 344 088J D1 Gipuzkoa

23. PALACIOS ALDAY Gorka 325 327S D1 Bizkaia

24. QUINTANA ZORROZUA Asier 354 993N D3 Bizkaia

25. RUBENACH ROIZ Juan Luis 326 926E D5 Nafarroa

26. SALABERRIA SANSINENEA Jon 366 076J D3 Gipuzkoa

27. SAN SEBASTIAN Bernard 355 143A D1 Lapurdi

28. SUBERBIOLA ZUMALDE Igor 366 075HD5 Gipuzkoa

29. ZABALO BILBAO Luis Armando 331 357W D5 Bizkaia

M.A.F FLEURY MÉROGIS

1. ALBERDI ZUBIERREMENTERIA Ane Miren 350 664G 6E Gipuzkoa

2. ARAMENDI JAUNARENA Alaitz 360 225Z 4E Bizkaia

3. AREITIO AZPIRI Alaitz (eta semea Eihar) 358 367E 6E Bizkaia

4. BERNADÓ BONADA Marina 353 922Y 6E Katalunia

5. BEYRIE Laurenxa 339 586R 4E Lapurdi

6. CHIVITE BERANGO Mercedes 329 018D 4E Nafarroa

7. COELLO ONAINDIA Aitziber 331 358X 6E Bizkaia

8. CORNAGO ARNAEZ Galder Bihotz 359 557Y 6E Gipuzkoa

9. ETXEBERRIA SIMARRO Leire 353 837F 4E Bizkaia

10. GARCIA MONTERO Ainhoa 355 084M 4E Gipuzkoa

11. GOIRICELAYA GONZALEZ Cristina 355 112S 4E Gipuzkoa

12. MENDIBOURE GARAI Maiana 361 804R 6E Lapurdi

13. MORCILLO TORRES Gracia 354 994P 4E Gipuzkoa

14. MUÑOA ORDOZGOITI Aloña 36 939B 4E Gipuzkoa

15. OZETA MENDICUTE Ainhoa 366 074G 6E Gipuzkoa

16. SOMOZA CHAMIZO Lorena 339 546X 6E Bizkaia

FRESNES M.A.H.

1. ABAD URKIXO Patxi 911 846D2-nord Araba

2. ALBISU IRIARTE Mikel 929 159 Gipuzkoa

3. ELIZEGI ERBITI Iñigo 913 228D2-sud Nafarroa

4. GAINZA SALINAS Urtzi 923 022D2-137 Bizkaia

5. GARRO PEREZ Zigor 928 123D2-189Gipuzkoa

6. GONZALEZ GONZALEZ Jon 912 051D2-sud Bizkaia

7. IRURETAGOYENA LANZ Luis Ignacio 933 266D3-257Gipuzkoa

8. MARTINEZ MUR Jose Antonio 935 994D1 Gipuzkoa

9. MENDIZABAL MUGICA Ekain 928 122D3/253Gipuzkoa

10. MERODIO LARRAONA Zigor 925 110D1-143 Bizkaia

11. RODRIGUEZ ARETXABALETA Liher 932 189D1- Bizkaia

12. SALSAMENDI ABAD Zorion 935 755D1 Bizkaia

13. TROITIÑO CIRIA Jon Joseba 920 169D1-260 Gipuzkoa

M.A.F FRESNES

1. ARANALDE IJURCO Maite 918 269 Gipuzkoa

2. GIL DE SAN VICENTE GURRUCHAGA Kiskitza 925 109 Gipuzkoa

3. IPARRAGUIRRE GUENECHEA Soledad 929 121 Gipuzkoa

4. MENDIZABAL MUGICA IdoIa 921 125 Gipuzkoa

5. ZALDUA IRIBERRI Miren Itxaso 936 417 Gipuzkoa

LA SANTÉ

1. GARCIA JUSTO Aitor 280 234 D1 Gipuzkoa

2. GUTIERREZ ELORDUY Borja 289 244 blocA Bizkaia

3. LOPEZ DE VERGARA ASTOLA Iñaki 282 995 D2 Araba

4. MAIZA ARTOLA Juan Cruz 288 704Jbloc A Nafarroa

5. MENDIZABAL CUBAS Iker 288 666 D1 Bizkaia

6. PRECIADO IZARRA Jon Kepa 282 097 D2 Bizkaia

7. ORBE SEVILLANO Zigor 283 552 Bizkaia

8. SAEZ de EGILAZ MURGIONDO Carlos 279 344 D1 Gipuzkoa

9. SAGARZAZU GOMEZ Jose Cándido 280 723 D1 Gipuzkoa

10. SANCHEZ MENDAZA Peio Jon 284 844 D1 Nafarroa

11. UGARTEMENDIA ISASA Jose Manuel 285 039 D2 Gipuzkoa

12. UZKUDUN LIZAUR, Mikel 281 461 D2 Gipuzkoa

MEAUX-CHAUCONIN

1. ALTUNA IJURCO Haymar 370 MAC Gipuzkoa

2. GOITIA ABADIA Oier 4744 Bizkaia

3. ZUBIZARRETA LIZUNDIA Urtzi 1187MAC Gipuzkoa

MOULINS- M.A

1. ERRASTI GOITI Zuhaitz 112 73 Gipuzkoa

2. ILLARRAMENDI ZABALETA Juan Miguel 108 51 Gipuzkoa

MURET-SEYSSESMaison d'arrêt hommes

1. SUBIJANA IZQUIERDO Juan Carlos 6531 MA2 Araba

2. ZAMAKOLA IBAIBARRIAGA Zorion 119 12 Bizkaia

NANTERRE

1. AGUIRRE GARCIA HARRIET 25 379 Gipuzkoa

2. ARANGUREN URROZ Asier 28 447 Nafarroa

3. BARANDALLA GOÑI Oihan 28 894 Nafarroa

4. ELORRIETA SANZ Ibón 22 291 Bizkaia

5. LETONA BITERI Igor 30 077 Gipuzkoa

OSNY

1. ARIETALEANIZ TELLERIA Iñaki 42 305 Gipuzkoa

2. GUISASOLA OLAETA Arnaltz 42 130 Bizkaia

3. MARTINEZ BERGARA Benito Fermin 42 956 Nafarroa

4. SEGUROLA QUEREJETA Joseba 42 769 Gipuzkoa

5. SORIA VALDERRAMA Inocencio 39 468 Gipuzkoa

6. SUAREZ UGARTE Kepa 44 137 Bizkaia

7. YURREBASO ATUCHA Juan Carlos 44 136 Bizkaia

POITIERS

1. FLORES Pantxoa 24 148 Benafarroa

TARBES

1. ARANO URBIOLA Jose Ramón 10 256

VERSAILLES

1. JUARROS RUIZ DE GORDEJUELA Maite 9532 Bizkaia

2. SANCHEZ ITURREGUI Saioa 9816 Bizkaia

VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE

1. ESQUISABEL URTUZAGA Pedro Mª 15 647 Gipuzkoa

2. VALLEJO FRANCO Iñigo 17 439 Bizkaia

VILLENEUVE LES MAGUELONNE

1. SANTESTEBAN GOICOECHEA Iñaki 29 644 A1-114 Nafarroa

(kondenatua-preb.)

2. GONZALEZ BILBATUA Oier 30 759 Bizkaia

(prebentiboa)

VILLEPINTE

1. BERASATEGUI ESCUDERO Ismael................................................17 802 Gipuzkoa

2. CAMPO BARANDIARAN Jose 20 543 Gipuzkoa

3. GARMENDIA LACUNZA Alberto 15 274 Nafarroa

4. LARRAÑAGA ALTUNA Mikel 15 754 Gizpuzkoa

5. MUGICA ANDONEGUI Ander 19 015 Gipuzkoa

6. RIPOLL ESTARTA Iñigo 20 544 Bizkaia

MAISONS CENTRALES- CENTRES de DÉTENTION

BAPAUME-C.D

1. ORKOLAGA ETXANIZ Aintzane 4085 Gipuzkoa

CLAIRVAUX-C.P

1. FIGAL ARRANZ Agus 10 242 Bizkaia

2. OTXOANTEZANA BADIOLA Jon Angel 10 089 Bizkaia

DRAGUIGNAN

1. ARZALLUZ GOÑI Asier 22 232 Gipuzkoa

2. LOPEZ ANTA Angel 22 146 Bizkaia

3. SAEZ TOTORICAGUÜENA Gabriel 22 066 Bizkaia

JOUX-LA-VILLE CD

1. HEREDIA DE ELU Iker 9 135 Bizkaia

2. CASTILLO ALARCON Abelardo 9 252 Nafarroa

LANNEMEZAN-

1. ARANBURU Frédéric 1 594(block 1) Lapurdi

2. GRACIA ARREGI Iñaki 1 715 Gipuzkoa

3. AGERRE Didier 1 993 Benafarroa

4. LETE ALBERDI Jose Ramón 2 030 Gipuzkoa

MOULINS-M.C

1. BIENZOBAS ARRECHE Jon 12 241 Bizkaia

2. GERESTA AZURMENDI Ander 10 258 Gipuzkoa

3. LIZUNDIA ALVAREZ Iñaki 12 455 Bizkaia

4. OYARZABAL CHAPARTEGUI Asier 11 927 Gipuzkoa

MURET-C.D

1. ECHEVERRIA JAUREGUI Xabier 8 283 Gipuzkoa

2. PAROT Ion 8 613 Lapurdi

3. REGO SEBASTIAN Iñaki 8 739 Lapurdi

PERPIGNAN C.D

1. AIZPURUA AIZPURU Jose Domingo 28 741 Gipuzkoa

POISSY-M.C

1. AGUIRRE ODRIOZOLA Javier 11 341 Gipuzkoa

2. GOGORZA OTAEGUI Aitzol 11 165 Gipuzkoa

3. SEGUROLA MAYOZ Jose Francisco 11 410 c 466 Gipuzkoa

4. VICARIO SETIEN Gregorio 11 498Y Bizkaia

RENNES C.P

1. PERURENA PASCUAL Argi 6 411 Lapurdi

ST MARTIN DE RE-M.C

1. CELARAIN ORTIZ Oscar 13 922 Gipuzkoa

2. ESNAL Jakes 14 207 Lapurdi

3. OTEGUI ARRUGAETA Jose Mª 14 041 Gipuzkoa

ST MAUR_M.C

1. ATXURRA EGURROLA Julen 4 116 Bizkaia

2. GOIKOETXEA BARANDIARAN Bixente 4 001 Nafarroa

3. GUIMON Patxiku 3 931 Lapurdi

4. ILUNDAIN IRIARTE Alberto Maria 4 262......... Nafarroa

SALON DE PROVENCE

1. GUINEA SAGASTI Jesus 8 176 Bizkaia

TARASCON-C.P

1. Jesus Mª MARTIN HERNANDO 7 807 Bizkaia

2. Balbino SAENZ OLARRA 8 410 Gipuzkoa

TOULON CP

1. OTEGUI ERASO Andoni 3 433 Gipuzkoa

2. LIZARRIBAR LASARTE Jon 5 502 Gipuzkoa

VAL DE REUIL CD

1. AGUIRREBARRENA BELDARRAIN Aitor 5884 D2-G305 Gipuzkoa

2. ESPARZA ORTEGA Joseba 6300 Nafarroa

Extraditions temporaires

LOPEZ RESINA Lola 2007-07-10

MUGICA GOÑI Ainhoa 2007-08-09

GALLASTEGI SODUPE Lexuri 2007-08-09

ABAUNZA MARTINEZ Javier 2007-09-12

ZUBIAGA BRAVO Manex 2007-09-12

Assignés à résidence

Aner Gomez Aguirre- Bar le Duc

Philippe Bidart- Beziers

Joan Bidart- Ortzaizen

Daniel Dergi- Haute Marne

 

10:06 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

25-06-08

DHKP-C

 

ACHARNEMENT JUDICIAIRE :

LA COUR DE CASSATION SUIT TOTALEMENT LE PROCUREUR DELMULLE ET ORDONNE QUE SOIT REJUGEE L'AFFAIRE DHKP-C... POUR LA QUATRIEME FOIS...

http://www.leclea.be/cassation2/cassation240608.html

 

11:13 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

18-06-08

Erwan Le Brenn

 

 

♫ Bretons et Basques ♪

J'aimerai vous faire connaître un Breton qui les Basques !

Non ! Il ne s'agit pas de Alain! Mais d'un ami à Alain !

Erwan Le Brenn est un artiste breton qui, avec beaucoup de sensibilité, interprète des « classiques » basques, à la harpe, la guitare, en chantant... Je vous invite à découvrir son site !

erwan-guit

http://pagesperso-orange.fr/erwanlebrenn/index.htm

http://pagesperso-orange.fr/erwanlebrenn/goizian-argi-has...

http://pagesperso-orange.fr/erwanlebrenn/txoria-txori.mp3

♪ Bretoenen en Basken ♫

Ik wens jullie kennis te laten maken met een Bretoen die van de Basken houdt !

Deze keer gaat het niet om Alain maar om een vriend van Alain!

Erwan Le Brenn is een Bretoens artiest die zich, met veel talent en gevoeligheid, waagt aan Baskische klassiekers! Ik nodig iedereen uit een kijkje te gaan nemen op zijn webstek!

22:11 Gepost door F. in Muziek | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

 

 

 

 

http://lejournal.euskalherria.com/idatzia/20080618/art209...

Lorea ZEZEAGA et Unai HERNANDEZ / Réfugiés politiques basques

Une atteinte permanente aux droits fondamentaux

Bien que les moyens de diffusion officiels, par intérêt, s'efforcent de dissimuler cette réalité, nous sommes aujourd'hui des centaines de réfugié(e)s au Pays Basque nord (environ 2000 à travers le monde) qui, en raison du conflit politique, vivons sans reconnaissance aucune et privés des droits qui sont les nôtres. Le problème n'est pas nouveau, certains ne veulent pas voir cette réalité, mais il s'agit bien là d'un triste épisode de l'histoire politique du Pays Basque du siècle dernier et de ce début de siècle.

Cela peut paraître incroyable, pourtant au XXIe siècle, il existe encore au c¦ur de l'Europe des femmes et des hommes persécutés pour avoir défendu leurs idées politiques, pour avoir dénoncé l'absence de démocratie, pour avoir fui par crainte d'être torturés, pour avoir protégé ceux qui sont persécutés. En effet, les Etats français et espagnol n'ont jamais été aussi loin dans l'arsenal répressif judiciaire et le bombardement médiatique destiné à justifier cette répression. Ce formatage idéologique nous suggère que la situation de réfugiés politiques n'a plus de raison d'être dans l'Europe d'aujourd'hui, mais la réalité démontre encore et toujours que nous, réfugiés Basques, sommes le produit d'un conflit. Le film polémique sur le GAL, que nous avons pu voir ces dernières semaines dans les salles de cinéma, va dans le même sens, mais il n'a pu éviter la question de fond : ici, la négation des droits et l'absence de démocratie entretiennent le conflit.

Mais au-delà de la lecture politique de la situation, il y a la réalité quotidienne des réfugiés. Nous sommes une monnaie d'échange dans les négociations entre Etats, et notre vie quotidienne devient très souvent un enfer. Soumis à la menace d'un mandat d'arrêt européen sans aucun fondement juridique et aux affabulations policières, craignant d'être expulsés et placés entre les mains de la police espagnole, le plus souvent privés du droit de travailler et de toute protection sociale, nous vivons dans une précarité qui nous empêche de nous projeter dans un quelconque avenir. Entre-temps, notre mission est claire : témoigner de ce qui se passe au Pays Basque, dénoncer l'injustice, et revendiquer notre identité en tant que réfugiés politiques au sein de la communauté internationale.

Mais nous ne sommes pas seuls, l'engagement en faveur de notre peuple et la solidarité qui nous est témoignée pour surmonter cette situation nous donnent la force d'aller de l'avant. Nous savons que nombreux sont les collectifs et les personnes touchés par les différents types de répression, mais nous tenons pour notre part à apporter et rendre public notre témoignage sur cette situation interminable, afin de bousculer la mémoire de ceux qui font montre d'une amnésie intéressée.

gal

10:33 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

RESISTER N'EST PAS UN CRIME

 

Résister n'est pas un crime

Maintenant en DVD au prix de 10 euros.

Achetez-le, diffusez-le, offrez-le et soutenez notre combat!

Achetez le DVD «Résister n'est pas un crime»

Ces dernières années, les lois liberticides «made in USA» ont déferlé

sur l'Europe, multipliant les cas de criminalisation de militants

politiques. En Belgique, la répression exercée dans le cadre de

«l'affaire DHKP-C» en constitue l'illustration la plus aboutie.

Au début de ce procès, le Clea a dit : «Avec un peu d'avance, Bahar,

c'est nous». Ni Wahoub Fayoumi ni ses camarades affirmeront le contraire

aujourd'hui.

Afin d'offrir un éclairage alternatif sur la problématique de

«l'antiterrorisme» et mobiliser les citoyens contre la remise en cause

des libertés fondamentales, le Clea a décidé de mettre en vente le DVD

«Résister n'est pas un crime».

Captivant, poignant, convainquant, implacable

Trois réalisateurs professionnels (Marie-France Collard, Foued Bellali

et Jérôme Laffont) y dévoilent les dangers de «la guerre contre le

terrorisme». Il ne s'agit pas d'une grosse production américaine mais on

s'y croirait presque. Suspense, émotions et révélations sont au

rendez-vous et s'entremêlent pour déstabiliser les conceptions établies.

En suivant les péripéties du «procès DHKP-C», on découvre les policiers

encagoulés qui traquent Bahar Kimyongür, sa famille digne et déterminée

qui s'organise pour la «Justice», les militants qui rappellent qu'en

2008, rien n'a changé : «Quand on lutte, on peut gagner».

Contre-propagande?

Pour seulement 15 euros à verser sur le compte 363-0054263-80 (avec la

mention « DVD » suivie de l'adresse où vous recevrez l'envoi) ou pour 10

euros si vous l'achetez directement à un militant du Clea, vous pouvez

obtenir ce documentaire saisissant. Celui-ci constitue l'outil le plus

récent et le plus pédagogique pour prendre conscience de la

criminalisation des militants et de la répression des idées critiques

qui se développent actuellement dans les pays dits «démocratiques». En

vous procurant «Résister n'est pas un crime», le DVD militant, vous

pourrez à la fois informer vos proches d'enjeux sociaux souvent masqués

tout en marquant votre solidarité avec la lutte pour la liberté

d'expression et d'association.

Acteurs de nos propres vies?

Rejoignez-nous pour jouer un rôle lors du dernier rebondissement de

cette affaire d'Etat. Le 24 juin à 9h00 au Palais de Justice de

Bruxelles, venez assister à la deuxième audience en cassation du «procès

DHKP-C».

Des questions, des informations sur les points de vente, des idées pour

stimuler la liberté de propager des idées alternatives: contactez Nuray

Dogru au 0498 25 24 10 ou à l'adresse mail : <nuray.dogru@gmail.com>

Pour visionner la bande-annonce du DVD, allez sur :

http://www.leclea.be/videos/bande_resister.swf?event=109#...

 

 

 

 

 

08:53 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

12-06-08

GATUZAIN

 

Gatuzain est en danger! Blog d'info et de soutien

Gatuzain est une maison d'édition associative d'Iparralde publiant des ouvrages sur l'histoire locale et les mouvements sociaux du monde entier, à la fois en euskara et en français. Nous fêtons cette année nos 10 ans, mais la répression, autre tradition séculaire de notre pays, s'est invitée au banquet : le 22 avril, nous apprenions que notre compte bancaire était bloqué, on ne sait ni par qui ni pourquoi, mettant toute notre activité en péril.

http://gatuzain-arriskuan.blogspot.com/

GATUZAIN is een Frans-Baskische uitgeverij, gespecialiseerd in de plaatselijke geschiedenis en sociale bewegingen in de wereld.

Dit jaar vieren zij hun tienjarig bestaan maar sinds 22 april worden hun bankrekeningen geblokkeerd en wordt het hen onmogelijk gemaakt verder te werken.

http://www.gatuzain.com/

logoa

18:42 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

CLEA

 

 

La Belgique, le repère des terroristes et des criminels ?

A en croire la police, la menace est là ! Prenez garde braves gens : qui vous

dit que votre voisin ne participe pas à un trafic international d'êtres

humains ou que le journaliste qui s'adresse à vous fait, en réalité, partie

d'un groupe terroriste ? Méfiez-vous, la criminalité s'accroît parmi les

exclus et dans les quartiers populaires germent des filières kamikazes.

Au moment où la population commence à se mobiliser pour préserver son pouvoir

d'achat, le Clea a du mal à croire le parquet fédéral. Ses arguments ont

plutôt pour effet de détourner les gens de leurs problèmes réels en

installant un climat de peur. Plus, ses actions visent à accentuer la

répression en criminalisant certains militants comme le démontrent les

enfermements de militants sans papiers et la criminalisation de chômeurs à

Liège.

Pour prendre du recul par rapport à la propagande d'Etat, le Clea souhaite

vous fournir des informations sur différents dossiers qui font l'actualité.

Dans les semaines à venir, nous vous enverrons donc une série de mails

traitant notamment de l'arrestation récente de militants du Secours rouge.

Vous trouverez déjà le compte rendu de la première audience en cassation du

procès DHKP-C en cliquant sur ce lien :

http://leclea.be/cassation2/cassation100608.html

Sachez que la prochaine audience se déroulera dans cette affaire le 24 juin à

9 heures au Palais de Justice de Bruxelles. Un rassemblement pour soutenir le

militantisme politique et dénoncer les législations antiterroristes y sera

organisé.

Il n'y a pas qu'en Belgique que la gauche turque est criminalisée.

La police française brutalise des opposants turcs de gauche

Le lundi 9 juin à 6h du matin, une association socioculturelle anatolienne et plusieurs domiciles privés ont été perquisitionnés par la police française dans le cadre d'une opération dite « antiterroriste » visant les milieux de la gauche turque.

 Deux jours après les faits, on ignore toujours le nombre exact de personnes interpellées. La presse officielle turque parle de 12 arrestations tandis que leurs proches en comptent onze.

 Ce flou à lui seul suffit pour s'inquiéter du sort des personnes arrêtées et de leurs familles.

 D'autant que celles-ci font état de violences démesurées et injustifiées de la part des forces de l'ordre.

 A Blois, par exemple, des policiers encagoulés et munis de fusils-mitrailleurs ont fait irruption à 6h du matin, au domicile d'un jeune homme dénommé Nezif Eski feignant d'ignorer la grossesse de son épouse et les conséquences d'une telle opération sur sa santé et celle de son bébé.

En banlieue parisienne, les policiers ont brisé la porte du domicile de Erdogan Cakir, pointé leurs armes sur sa femme et ses trois enfants, les ont forcé à se coucher à plat ventre, avant d'emmener le père manu militari.

 Daimi Aktepe n'a guère bénéficié d'un traitement plus humain et ce, alors qu'il venait de perdre prématurément l'une de ses filles jumelles, Canan, morte d'une épilepsie infantile.

Et lorsque leurs familles se sont rendues à la préfecture de police pour s'enquérir de la situation de leurs proches arrêtés, on leur a sèchement répondu : « Ne nous appelez pas pendant 4 jours. »

Par ailleurs, une association culturelle anatolienne située dans le XXe arrondissement a elle aussi été prise d'assaut par la police puis mise sous scellés.

A force d'être confrontés à des « vastes opérations antiterroristes » qui accouchent d'une souris, la vigilance est de mise face à de telles alertes surtout lorsque les individus concernés sont des dissidents au régime dictatorial d'Ankara.

 Nous vivons deux beaux exemples de « fausse alerte » en Belgique.

L'arrestation d'anciens membres des CCC et de certains proches est médiatisée à grand fracas, tentant de susciter une psychose au terrorisme. Dans l'histoire sans fin du « procès DHKP-C », le parquet fédéral s'acharne sur des militants politiques dont le seul « crime » est d'avoir traduit un communiqué du DHKP-C, organisation marxiste turque. Après avoir été incarcérés puis acquittés, le parquet fédéral demande la cassation de cet acquittement au nom d'une interprétation large de la loi anti-terroriste.

Nous tenons donc à vivement condamner ces arrestations survenues en France ainsi que l'atteinte flagrante à la liberté d'expression et d'association suscitée par la fermeture d'une association socioculturelle fréquentée par des Turcs, des Kurdes, des Arabes, des Lazes, des Circassiens et des Arméniens progressistes originaires d'Anatolie.

Le 11 juin 2008

Comité pour la liberté d'expression et d'association (CLEA)

http://www.leclea.be/

16:49 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

09-06-08

La Ferme en Vrille

 

 

Salon de l'agriculture industrielle et OGM

La Ferme en Vrille

www.lafermeenville.fr

Communiqué

Merci de bien vouloir faire circuler ce communiqué

L'incroyable écho populaire rencontré par "La Ferme en Vrille" ( http://www.lafermeenville.fr/ ) vient souligner le succès total et profondément jubilatoire de cette initiative.

Prés de 34 000 visites (attention, le nombre de visites n'est pas équivalent au nombre de visiteurs différents ayant consulté le site ni au nombre de pages consultées mais au nombre de fois où la page d'accueil a été affichée par quelqu'un) ont en effet été enregistrées en à peine une semaine sur notre site internet, dont le livre d'or croule sous les commentaires, plus intéressants les uns que les autres : un vrai débat citoyen a pu ainsi avoir lieu.

Cela a dépassé toutes nos espérances. Ce succès immédiat a relégué en 2° et 3° page le site fermeenville.fr, auparavant en tête de liste sur google, alors que La Ferme En Vrille mis en ligne il y a à peine une semaine est désormais en première position des différents moteurs de recherche, y compris google. Le vote du public est donc sans appel.

Mais le mérite en revient également aux actuels dirigeants de la Chambre d'Agriculture de Pau : Il faut les remercier de ne pas avoir acheté le nom de domaine, nous laissant le faire à leur place. Mais surtout, sans cette subite envie de monter une opération de communication présentant leur combat pour l'agriculture toujours plus industrielle et irresponsable comme un sacerdoce en faveur de l'agriculture paysanne et raisonnée, aurions nous eu nous mêmes l'idée de nous lancer dans cette démarche rendant compte de leur activité au quotidien ?

Du coup, nous n'aurions pas réussi à informer ainsi des milliers de gens, les secteurs les plus divers de la population du département sur les efforts permanents de la FNSEA et de la Chambre d'Agriculture en faveur de plus d'OGM, plus de pesticides, plus d'irrigation, en faveur des grands projets industriels d'agro-carburants, de la concentration des exploitations agricoles, d'un modèle agricole toujours plus productiviste et intensif et à l'encontre des contraintes environnementales et sanitaires qui voudraient limiter cette course à la productivité et à la compétitivité.

C'est vrai qu'il est dommage que tout ce combat actif et permanent soit trop longtemps resté confiné dans la presse professionnelle et syndicale, à laquelle n'a pas accès le grand public. Grâce à cette initiative judicieuse des dirigeants de la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques, une partie beaucoup plus large de la population connaît désormais ce que veulent et défendent réellement la FNSEA et la Chambre d'Agriculture. Tout cela a un petit goût d'arroseur arrosé, ce qui n'est finalement pas surprenant pour des défenseurs de l'irrigation intensive.

Nos dirigeants avaient dit que "La ferme en Ville" devait être un temps de fête et de convivialité, sans débats inutiles ou anticipés sur l'avenir, sans considérations philosophiques ni idéologiques. Nous avons montré que l'on pouvait parfaitement allier les deux pour le plus grand plaisir de tous.

Les débats ainsi que les considérations philosophiques ont ainsi fleuri par milliers sur notre site internet, dans des centaines de blogs, dans la presse, parmi la population...Et pourtant, la Ferme en Vrille a su rester parfaitement conviviale jusqu'au bout et a même été un grand moment de franche rigolade pour des milliers et des milliers de gens.

Merci à tous les internautes, blogueurs et blagueurs de tout poil de votre précieuse collaboration : ce succès est le nôtre à tous (tes).

Le Président de www.lafermeenville.fr ;

Raymond Santeau

contact@lafermeenville.fr

Le samedi 07 juin 2008 à 10H00

22:05 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

03-06-08

Ca passe ou ça casse

 

 

Procès DHKP-C : Cette fois, ça passe ou ça casse

Soyons tous présents le mardi 10 juin au Palais de justice de Bruxelles à partir de 9h.

Ce n'est donc pas fini. Le 7 février dernier, les inculpés du procès du DHKP-C

avaient bel et bien été acquittés des préventions d'appartenance à une

organisation criminelle ou à un groupe terroriste par la Cour d'appel

d'Anvers. Mais le Parquet fédéral ne tarda pas à se pouvoir en cassation au

motif que la Cour d'appel d'Anvers aurait mal interprété la loi

antiterroriste. Ce dernier persiste donc dans sa croisade contre des militants

politiques qui, rappelons-le, hormis certains délits mineurs commis par

certains pour leur sécurité (notamment la possession d'armes et de faux

papiers, à replacer dans un contexte de clandestinité due à la chasse à

l'homme lancée par le régime d'Ankara), délits pour lesquels ils ont été

condamnés et dont ils se sont acquittés en purgeant une peine de prison,

n'ont jamais eu l'intention de commettre le moindre acte de violence, ni en

Belgique, ni ailleurs dans le monde. Rappelons aussi que le Parquet fédéral

n'avait pas hésité à recourir au mensonge (les fameuses menaces infondées sur

sa personne) et à la calomnie pour criminaliser ces militants (accusés à tort

d'être des trafiquants de drogue et des dangers publics), voire à comploter

pour les faire liquider par un Etat tiers, en l'occurrence la Turquie

(cf. l'affaire Kimyongür).

Si les juges anversois ont eu le courage de défaire les mensonges et les

machinations du Parquet fédéral, c'est sans nul doute grâce à leur

perspicacité, celle des avocats de la défense mais aussi grâce à la vigilance

et à la mobilisation citoyennes.

Nombreux sont les cas d'injustice qui passent comme une lettre à la poste

faute d'attention de la part des démocrates de notre pays.

Pour ce qui est du procès DHKP-C, les démocrates toutes opinions confondues,

ont été irréprochables dans leur défense des libertés d'expression et

d'association sans pour autant partager les idées des inculpés. C'est

précisément cette approche impartiale et désintéressée qui a permis de sauver

l'honneur de notre démocratie face aux importateurs d'une justice subordonnée

à la dangereuse doctrine outre-atlantique de  « guerre contre le

terrorisme ».

Une fois de plus, le CLEA compte sur vous tous pour rendre définitive la

victoire juridique du 7 février dernier et ce, en assistant à l'audience du

10 juin prochain, aux côtés des militants inculpés.

Le Clea

15:44 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |