19-01-08

C'est bien dit...

 

Avec la culture et la maîtrise du foncier, la langue est l’un des trois indicateurs de la situation d’un peuple. Il suffit que le secteur foncier soit l’otage des règles de la finance pour faire passer une communauté autochtone du statut de propriétaire à celui de locataire.

Cette même communauté se meurt lorsque sa culture est exhibée en folklore ou que sa langue n’est plus parlée.

 

 

 

Gabriel MOUESCA

 

La Nuque raide

2006 Ed. Philippe Rey

         15 Rue de la Banque

          75002 Paris

www.philippe-rey.fr

 

 

 

mouesca

 

20:41 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.