15-01-08

CLEA

 

L'audience consacrée au verdict du « procès DHKP-C » a à nouveau été ajournée
au jeudi 7 février 2008, à 9 heures du matin.
Le Clea appelle donc ce jour-là à un grand rassemblement, dès 8 heures 30, à
la Cour d'appel d'Anvers.

De plus, vous trouverez ci-dessous la réaction du Clea aux dernières
déclarations du Ministre de l'Intérieur concernant la "lutte antiterroriste".

Le Clea
contact@leclea.be
http://leclea.be

-----------------------------
Une ingérence inacceptable dans le domaine du pouvoir judiciaire
Communiqué de presse du Clea
[Bruxelles, le 11 janvier 2008]

Le CLEA a pris connaissance des déclarations du Ministre de l'Intérieur
concernant la «lutte antiterroriste». Ces déclarations interviennent dans le
contexte d'une alerte antiterroriste assumée par le gouvernement provisoire
et par l'ensemble des services de police, sans qu'il y ait aucune personne
inculpée. A la réelle crise politique l'exécutif tente de substituer une
crise virtuelle.

Dans cette déclaration, M. Dewael cite deux fois le DHKP-C, organisation,
dit-il, «condamnée comme organisation terroriste par un jugement de la Cour
d'Appel de Gand», omettant de dire que le jugement de cette Cour a été cassé.

Emettant le désir de voir adopter une législation nouvelle permettant
d'interdire certaines organisations, le Ministre cite également le groupe
fasciste «Blood and Honor» dont des membres sont poursuivis pour trafic,
massif, d'armes de guerre.

Qu'y a-t-il de commun entre cette organisation, infiltrée dans l'Armée, et
dont les activités visent clairement à la déstabilisation en Belgique,
mais «sous contrôle» selon les dires du gouvernement sortant, et le DHKP-C
dont les activités politiques en Belgique sont strictement légales et dont
les activités en Turquie n'ont pas à être jugées par notre pays? Comment
qualifier, pénalement, «Blood and Honour» dont on ignore la nature de
l'inculpation? Les techniques spéciales d'investigation, dont, dans ce cas,
celle de l'infiltration salariée, lui assureraient-elles l'indulgence de la
Justice
et un statut particulier?

Le Ministre réclame, sans que cela ne figure dans le programme du gouvernement
provisoire, de nouvelles mesures législatives «antiterroristes» et des moyens
accrus pour une «politique proactive» dans ce domaine. Les mesures
législatives et les moyens existent déjà et agissent hors de tout contrôle,
comme le confirment les mesures d'alerte organisées depuis quinze jours.
Cette «stratégie de la tension» masque mal le discrédit qui frappe les partis
politques et des mesures économiques qui pénalisent la population.

Le CLEA appelle tous les démocrates à faire obstacle à des mesures et à une
législation nouvelle qui n'ont d'autre but que d'aligner la Belgique sur les
États-Unis et la Grande-Bretagne, notamment, pays qui mettent en ?uvre des
lois liberticides et mettent fin à la liberté d'expression et d'association.

Le CLEA appelle tous les démocrates et les organisations attachées à la
défense des droits de l'Homme et des libertés publiques à manifester à
l'occasion du verdict de la Cour d'Appel d'Anvers concernant le DHKP-C, le
jeudi 7 février, à 8h30.
_______________________________________________

 

Clea2

13:33 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.