12-06-07

Appel du CLEA

 

Bahar3

Bahar

 

 

Chères amies, chers amis,

Les élections sont finies: le futur gouvernement, quelle qu'en soit la
composition, devra donc prendre ses responsabilités et mettre un terme à la
criminalisation des militants qui ne cesse de croître dans notre pays,
comme «l'affaire DHKP-C» le démontre actuellement.

Dans ce cadre, le Clea, en collaboration avec d'autres organisations comme
Greenpeace et la Ligue des droits de l'Homme, appelle toutes les
associations, partis, syndicats... à signer la motion pour la liberté
d'expression et la liberté d'association afin que la contestation sociale
soit retirée du champ d'application du code pénal.

Vous trouverez cette motion et pourrez la faire signer par votre organisation
en ligne sur:
http://www.greenpeace.org/belgium/fr/gp-vs-electrabel/lib...

Notez-le déjà dans vos agendas: le 27 juin à partir de 18 heures se déroulera
un grand événement à Bruxelles afin de lancer un réel mouvement social pour
la démocratie constitué par l'ensemble des associations signataires.

Toutes les informations au sujet de cette motion, de cet événement et des cas
de répression des contestataires sont disponibles sur http://leclea.be

 

 

JEUDI 21 JUIN 2007  
à 19 H  
FGTB Boulevard Devreux 36-38  
 

 

6000 Charleroi  
 
Salle du 2e étage - Centrale Générale  
 
 CAFE POLITIQUE  
 
La pente glissante des lois anti-terroristes  
 
 
Avec :  
 
Bahar Kimyongür : inculpé  
 
Stephan Galon : permanent syndical Centrale Générale FGTB Bruxelles  
 
Manuel Lambert : juriste à la Ligue des Droits de l'Homme  
 
Modérateur : Michel Hellas, journaliste  
 
Le 19 avril 2007, la cour de cassation a cassé l'arrêt condamnant  
Bahar Kimyongür à 5 ans de prison ferme (ses co-inculpés  
respectivement à 4, 6 et 7 ans) pour appartenance à une  
« organisation terroriste turque ».  
Les inculpés seront donc rejugés en septembre à la cour d'appel d'Anvers.  
 
Mais, plus largement, cette loi « anti-terroristes » (loi du 19/12/03 relative aux infractions terroristes) nous concerne tous.  
  « Qui peut être sûr que lui-même, ou un de ses amis, ou d'amis de ses amis ne sera pas poursuivi demain pour délit de solidarité avec la Palestine, l'Irak, l'Amérique Latine, Greenpeace ou avec une action syndicale un peu brusque ? Aux Etats-Unis, pays où la « lutte anti-terroriste » prévaut encore plus qu'ici sur le respect des libertés, de telles poursuites sont fréquentes. » (carte blanche parue dans le Soir le 27/3/07 par Jean Bricmont, professeur à l'UCL).  
 
 La liberté d'expression est en danger. Il nous appartient de la défendre. Venez en débattre avec nous. Diffusez cette invitation largement autour de vous.  
 
 Le CLEA de Charleroi (Comité pour la liberté d'expression et d'association)  
 
http://www.leclea.be  

 

19:07 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.