08-03-07

SPBL

 

Solidaires du Peuple Basque en lutte

148 ave Jean Lolive

93500 PANTIN

 

Paris 4 mars 2007

 

 

Cabinet du Premier Ministre

57, rue de Varenne

75700 PARIS

 

 

Monsieur le Premier Ministre,

 

Nous voudrions attirer toute votre attention sur la situation de Jesus Maria  ZABALA MUGIRA, prisonnier politique basque, qui aura accompli l’intégralité de sa peine le 8 mars prochain et qui doit donc être libère dans la mesure où il ne fait l'objet d'aucune requête de la part de l'État espagnol..

 

Compte tenu de ce qui s’est passé dans les cas similaires précédents, nous craignons que cette personne soit expulsée et remise sans son accord à la Guardia Civile à une des frontières avec l'État espagnol. Cette pratique qui « impose le pays d’accueil à l’expulsé » est illégale, et a été condamnée, à chaque fois qu'elle a pu être jugée par les tribunaux administratifs français. En dépit de ces condamnations, cette pratique perdure en toute impunité dans l’indifférence générale comme dans celle de ceux désignés pour faire appliquer la loi

 

Le gouvernement de l’État français, dans le déni de la question basque n’a, à ce jour, fait aucun signe pour montrer une quelconque volonté d’arriver à une paix durable au Pays Basque et persévère dans cette attitude.Il manifeste ainsi son choix de préférer le maintien du statu quo avec des conséquences qu’il ne cesse de condamner par ailleurs, plutôt que de rechercher une solution politique à un problème de nature strictement politique.

 

Nous exigeons que les droits de Jesus Maria ZABALA MUGIRA soient respectés et que le gouvernement français s'engage dans ce sens.

Nous exigeons le respect de la loi et des traités internationaux.

 

Liberté pour Jesus Maria ZABALA MUGIRA

 

23:05 Gepost door F. in Algemeen | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.