09-02-07

Afluisterpraktijken

 

op

 

http://blog.seniorennet.be/euskalherria/

 

Zie ook artikel “Afluisterpraktijken 2” van 08.02.2007

Een paar uur na de persconferentie van Batasuna, op 8 februari 2007, werden in de Kamer van Volksvertegenwoordiging te Brussel vragen gesteld over de afluisterpraktijken. N-VA en Spirit vroegen de minister van Binnenlandse Zaken om opheldering, maar het was Laurette Onkelinx van Justitie die antwoordde. Zij verzekerde geen weet te hebben van de spionage, en dat dit zeker niet met de goedkeuring van Belgische autoriteiten gebeurd was.
Onkelinx verklaarde ook dat de formatie van Batasuna alle respect verdiende in België en omschreef de gebeurtenissen als zeer ernstig: een schending van het principe van soevereiniteit. “Dit gaat in tegen alle burger- en democratische rechten”. Zij verzekerde dat er een juridisch onderzoek komt en dat de nodige maatregelen zullen getroffen worden.

 

---------------

op

 

http://lejpb.com/

 

L’Etat belge ouvrira une enquête sur les écoutes au siège bruxellois de Batasuna

La ministre belge de la Justice, Laurette Onkelinx, a annoncé hier devant le Parlement fédéral qu’une enquête judiciaire serait ouverte sur les écoutes dénoncées par le parti Batasuna dans son siège bruxellois. Batasuna a dénoncé hier matin à Bruxelles être l’objet d’espionnage politique.

Un "système sophistiqué de réception et d’émission" a été retrouvé dans les locaux que la formation de la gauche abertzale possède au 128 de la Chaussée d’Ixelles. L’engin était caché à l’intérieur du mur de la salle des réunions de la permanence bruxelloise de Batasuna qui avait été le bureau du député européen Koldo Gorostiaga.

La ministre belge a assuré qu’elle n’avait eu connaissance de ces écoutes, que le jour de la publication d’un article dans le quotidien flamand De Morgen. Laurette Onkelinx a affirmé que ces écoutes n’avaient pas été mandatées par les autorités judiciaires belges et que l’enquête déterminera les services étrangers qui sont derrière ces écoutes.

Les membres de la permanence de Batasuna ont commencé à soupçonner un éventuel espionnage après avoir constaté des interférences sur l’écran de la télévision et sur d’autres appareils électroniques. "Le technicien de Brutele que l’on avait appelé pour réparer ces interférences était perplexe. Il nous a dit qu’il n’avait jamais vu de sa vie un phénomène pareil. Malgré le nouveau câblage, les interférences persistaient", ont expliqué hier les anciens députés européens de la gauche abertzale Karmelo Landa et Koldo Gorostiaga. Une inspection "à fond" de la salle des réunions a permis de découvrir l’émetteur, montré hier à la presse.

L’engin lui-même et son installation "ressemblent beaucoup", selon Batasuna, à l’appareil qui avait été découvert au siège bayonnais du parti, ainsi qu’au système récemment trouvé sur la voiture d’Unai Fano, assesseur du groupe de négociateurs de Batasuna pour le processus de paix et de dialogue.

L’engin de Bruxelles nécessite un récepteur à proximité, "ce qui nous fait penser qu’un centre d’écoutes existe dans les alentours de ce siège, un véhicule ou plus probablement un logement habité de façon permanente", a estimé Batasuna.


 

 

 

 

22:31 Gepost door F. in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.